ACTUALITÉS
Recherche et innovation

Colonisation du microbiote intestinal et dermatite atopique

Dr Clarissa Schwab/Christian Lacroix – EZH (Suisse) Laboratory for Food Biotechnology Zurich, Suisse dirige une étude sur  » La Colonisation du microbiote intestinal et les risque d’allergies et de dermatite atopique associés ».

Ce projet de recherche a été sélectionné avec succès en 2018, dans le cadre des programmes de financement alloués par la fondation BINC, à Genève.

L’objectif est d’analyser si la colonisation intestinale par la production de butyrate (acide gras) peut avoir un impact sur la dermatite atopique.

Force est de constater que le développement du microbiote intestinal est influencé par le mode d’administration, le régime alimentaire, le mode de vie et les paramètres environnementaux, tels que la proximité des animaux. Ces paramètres affectent la composition et l’activité du microbiote intestinal, comme la formation d’acides gras à chaîne courte. Les principaux acides gras à chaîne courte dans l’intestin humain sont l’acétate, le butyrate et le propionate. Il est important de noter que l’on a pu observer certaines corrélations entre l’apparition de production de butyrate et la gravité de la dermatite atopique chez les nourrissons.

L’étude menée s’appuie sur l’hypothèse que la colonisation par les producteurs de butyrate est un facteur déterminant dans le développement des maladies allergiques. Des tests utilisant des échantillons fécaux provenant d’une étude de cohorte de naissance de Saint-Gall (étude CARE-allergie, nutrition et environnement pour enfants) sont prévus pour étudier cette hypothèse.

De plus, un ensemble d’outils d’analyse dépendants et indépendants de la culture (par exemple la PCR quantitative, le séquençage des amplicons d’ARNr 16S) seront combinés pour comparer l’abondance des producteurs de butyrate chez les enfants sains et les enfants atteints de dermatite atopique pendant la première année de leur vie.

Plus largement, cette étude vise à contribuer à la compréhension du développement du microbiote intestinal et de son lien avec les maladies allergiques de l’enfance. Le microbiote intestinal dans les premières années de la vie peut représenter une cible critique pour la prévention ou la gestion des maladies allergiques. Ainsi, les résultats obtenus dans le cadre de ce projet de recherche pourraient mener à une approche thérapeutique utilisant des microbes intestinaux producteurs de butyrate comme biothérapies vivantes pour réduire le risque de développement allergique.