Des habitudes alimentaires saines pour les nouveau-nés

Les deux premières années de la vie de votre bébé est une période clé pour établir des habitudes alimentaires saines. Il faut donc lui apprendre à manger des aliments sains et en quantité adéquate.

Manger juste ce dont il a besoin favorisera la croissance adéquate de votre enfant tout en maintenant un poids corporel idéal.

Il peut sembler difficile d’appréhender les quantités de nourriture correspondant à ces besoins qui évolue rapidement selon sa croissance. La bonne nouvelle, c’est que votre bébé sait déjà combien il doit manger ! Avec un peu de pratique, vous pouvez apprendre à lire ses signaux.

Lors de l’allaitement, le nourrisson a un plus grand contrôle sur l’heure et la durée des tétées, il apprend à reconnaître les signaux de satiété et décide quand il doit arrêter de manger.

Il est important que votre bébé apprenne à arrêter de manger lorsqu’il se sent rassasié, ce qui l’aidera à conserver un poids sain à l’avenir.

Comment décrypter les signaux de votre bébé

Votre bébé a de nombreux moyens de communiquer avec vous. Depuis qu’il est né, vous avez appris à faire la différence lorsqu’il est fatigué, lorsqu’il a faim ou lorsqu’il a besoin de changer sa couche.  Pendant la période d’allaitement, il est important de prêter attention aux signaux de faim et de satiété et d’agir en conséquence en commençant ou en arrêtant l’allaitement. C’est ce que l’on appelle “l’alimentation réactive” et elle est essentielle pour déterminer la quantité finale que le bébé nourri au biberon boit.

Pour vous aider à commencer, voici quelques signaux courants de faim et de satiété

Faim – signifie “commencer ou continuer à nourrir”.

Adoption d’une posture d’alimentation

Ouverture de la bouche

Succion

Main tendue au parent

 Satiété – signifie “j’en ai assez maintenant”.

Position de recul

Ralentissement de la succion

Endormissement

Détournement de la tête

 Le système d’alimentation

Les mouvements oraux du bébé nourri au sein et au biberon sont très similaires. Ils consistent en une succion de la mâchoire et de la langue (génération d’une pression négative dans la bouche) et en une compression de la tétine du biberon par la langue contre le palais dur. Lorsqu’il boit du lait, le nourrisson a besoin de synchroniser la tétée, la déglutition et la respiration. Les caractéristiques de la tétine et du biberon, telles que la dureté du matériau, la forme et la taille des trous, peuvent affecter le débit et la consommation totale de lait. Un débit trop lent entraîne de la fatigue et une consommation insuffisante. Au contraire, si elle est trop rapide, il en résulte un plus grand volume de lait délivré et le bébé doit ajuster son rythme de tétée et de respiration.

« Les caractéristiques de la bouteille et de la tétine peuvent affecter le débit et la consommation de lait”.


Références

Kotowski, J., C. Fowler, C. Hourigan and F. Orr (2020). “Bottle-feeding an infant feeding modality: An integrative literature review.” Maternal & Child Nutrition 16(2): e12939.

Lau, C. (2015). “Development of Suck and Swallow Mechanisms in Infants.” Annals of nutrition & metabolism 66 Suppl 5(0 5): 7-14.

Shloim, N., C. Vereijken, P. Blundell and M. M. Hetherington (2017). “Looking for cues – infant communication of hunger and satiation during milk feeding.” Appetite 108: 74-82