La préparation à la scolarité

La première année d’école maternelle est une étape cruciale pour tout parent qui accompagne son enfant vers cette phase de sociabilisation, d’autonomie et d’apprentissage.

Cette nouvelle étape peut également être une source d’anxiété pour chacun. Pourtant, il existe des clés pour comprendre comment vous préparer afin de transformer cet événement en une expérience positive pour toute la famille.

La préparation à la scolarisation est un processus à long terme qui commence dès la petite enfance et se développe tout au long des premières années de la vie, lorsque l’enfant acquiert quotidiennement les compétences d’apprentissage acquises à la naissance.

Que signifie la préparation à l’école ?

Les connaissances sur le développement précoce du cerveau de l’enfant ont montré que de multiples facteurs constitutifs de son expérience de début de vie peuvent affecter sa santé, son développement ainsi que ses capacités d’apprentissage. De nombreux enfants présentent des limitations dans leur développement social, émotionnel, cognitif et physique qui auraient pu être considérablement réduites par une identification et une prise en charge précoces de leurs besoins. Une forte relation entre le développement socio-émotionnel et la réussite scolaire révèle l’importance de saisir les occasions de soutenir la prise en charge sociale et émotionnelle des enfants et de répondre aux préoccupations comportementales à un stade précoce. 

Facteurs de risque identifiés

Des études récentes ont identifié des facteurs qui influencent la préparation à l’école : l’exposition prénatale au tabac et à l’alcool, le faible poids à la naissance, les troubles du développement et la dépression maternelle. Les données ont révélé que les enfants ayant vécu au moins deux expériences négatives dans leur enfance étaient 2 fois plus susceptibles de redoubler une classe au cours de leurs scolarité que les enfants n’ayant pas été confrontés à des expériences difficiles au début de leur vie. La résilience, définie comme le fait de « rester calme et maître de soi face à un défi », réduit ces problèmes. La réduction du stress prolongé et le renforcement de la résilience chez les enfants ont été identifiés comme des leviers d’acquisition à prendre en charge pour la préparation à l’école.

Il a récemment été démontré que les soins pédiatriques pouvaient faciliter la préparation à l’école grâce à des programmes de prévention dans lesquels le travail direct avec les parents améliore les interactions. Ces directives et programmes soulignent l’importance de la lecture, de la conversation et du jeu au sein des familles et des cercles éducatifs à un stade précoce de la préparation à l’école.

Les parents sont les premiers éducateurs 

D’un point de vue éducatif, la vie de l’enfant, de la naissance à trois ans, est une période critique pour la préparation à l’école. C’est peut-être l’une des premières fois qu’un enfant est séparé de ses parents pendant une longue et récurrente période ainsi qu’à l’interaction quotidienne avec d’autres enfants et adultes. Il s’agit également du premier pas vers l’autonomie et la confrontation à l’autorité extérieure, lorsqu’un enfant reçoit un ordre d’un enseignant.  

La préparation à l’école concerne des caractéristiques telles que : écouter et poser des questions, exprimer ses pensées et communiquer avec les autres, réfléchir, savoir partager, comprendre les mots écrits et compter.

Plusieurs qualités sont nécessaires pour que les enfants soient prêts pour l’école : le bien-être physique, les compétences intellectuelles et les capacités socio-émotionnelles. Ces qualités sont influencées par le bien-être des familles et l’environnement affectif et social global, dans lequel les enfants sont élevés. 

Il existe de nombreuses activités que les parents peuvent faire pour aider leur enfant à grandir et à se développer. Afin d’assurer une transition en douceur pour la préparation à l’école avec l’acquisition de nouvelles compétences scolaires, les parents doivent encourager leur développement dans des domaines clés tels que : 

L’autorégulation : La capacité à réguler l’émotion, le comportement, l’attention et le niveau d’activité appropriés à une tâche ou une situation. 

Le langage réceptif (compréhension) : La Compréhension du langage parlé. 

Le langage expressif (utiliser le langage) : La Production d’un discours ou d’un langage qui peut être compris par les autres. 

L’articulation : La capacité de prononcer clairement les différents sons des mots. 

Le fonctionnement exécutif : Le raisonnement et les capacités de réflexion d’ordre supérieur. 

Le développement émotionnel : La capacité à percevoir les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre les émotions et à les réguler. 

Les compétences sociales : Déterminées par la capacité à s’engager dans une interaction réciproque avec les autres (verbalement ou non verbalement), à faire des compromis avec les autres et à être capable de reconnaître et de suivre les normes sociales. 

La planification et l’enchaînement : L’exécution séquentielle d’une tâche/activité en plusieurs étapes pour atteindre un résultat bien défini. 

Les axes de développement de votre enfant pour le préparer à l’école

Développement du langage

Les compétences linguistiques pourraient être parmi les plus importantes dans la mesure où elles donnent à l’enfant la capacité de communiquer ses désirs et ses besoins. Le langage est synonyme d’autonomie. L’enfant doit être capable d’exprimer ses besoins à l’enseignant sur des questions importantes qui le concernent (par exemple s’il ne sent pas bien ou s’il a besoin d’aller aux toilettes). Les premières années d’école sont également la première occasion pour un enfant d’interagir avec de nombreux enfants différents. En outre, il est bien connu que les compétences linguistiques et l’alphabétisation sont essentielles à la lecture, cruciale pour la scolarité au cours des années qui suivent.

Les principales capacités de réflexion

Au cours de la première année de leur vie, les enfants n’ont pas encore acquis leurs pleines capacités de lecture et de langage La majorité de leur apprentissage provient d’expériences itératives : directes et répétées. La question « Pourquoi ? », qui commence à l’âge de 2 ans, témoigne d’ailleurs de la soif d’apprendre de l’enfant.

Il est donc crucial d’encourager un enfant à apprendre en éveillant sa curiosité à travers l’exploration de nouvelles activités. Ce renforcement parental se traduira par une soif d’apprendre qui est vitale pour l’adaptation à l’école. 

Développer la confiance en soi et la maîtrise de soi

Un enfant confiant est plus disposé à relever de nouveaux défis, à interagir avec d’autres enfants et à s’éloigner de ses parents pendant une période prolongée. Les enfants ayant confiance en eux, appréhendent leur interaction sociale avec autrui positivement, ce qui facilite leurs relations sociales.

La maîtrise de soi comprend le contrôle des impulsions, des émotions et de l’activité physique. Il s’agit d’une compétence complexe qui se développe au fil du temps et qui aide les enfants à sociabiliser et à s’intégrer au groupe.

Pourquoi la préparation à l’école est-elle importante ?

Pour que votre enfant atteigne son plein potentiel, il est extrêmement important qu’il soit prêt pour la suite de sa scolarité, car il met en place les premiers éléments constitutifs de son apprentissage futur et de ses compétences scolaires. Des premières années d’école défavorables peuvent avoir un impact négatif sur l’estime de soi et le développement émotionnel de l’enfant, ainsi que sur ses capacités de socialisation à l’avenir, s’il n’est pas bien préparé à l’apprentissage et aux interactions scolaires.

Conseils pour la préparation à l’école :

Pour en savoir plus :

Sources

Pediatrics August 2019, 144 (2) e20191766; 

Adverse childhood experiences: assessing the impact on health and school engagement and the mitigating role of resilience.  (Millwood). 2014;33(12):2106–2115pmid:25489028

Early Childhood Development and Disability: A Discussion Paper. Geneva, Switzerland: World Health Organization; 2012

http://www.child-encyclopedia.com/sites/default/files/textes-experts/en/794/low-income-and-its-impact-on-psychosocial-child-development.pdf

https://sites.unicef.org/earlychildhood/files/Child2Child_ConceptualFramework_FINAL(1).pdf