La santé gastro-intestinale pendant la grossesse 

La santé du microbiote intestinal fait référence à la fonction et à l’équilibre des micro-organismes présents dans les différentes parties de notre tractus gastro-intestinal. Ces micro-organismes se présentent sous la forme de bactéries, de champignons, de parasites et de virus et leur ensemble crée un écosystème appelé microbiome, dans lequel la diversité microbienne joue un rôle clé.

Les micro-organismes de notre intestin jouent de nombreux rôles cruciaux pour la santé humaine, comme la régulation du système digestif, l’extraction des nutriments des aliments ingérés et la contribution au développement d’un système immunitaire robuste.

Le maintien d’un équilibre et d’une diversité microbienne favorisera le bon fonctionnement de nos intestins, qui ont un rôle primordial pour notre santé.

Comment la santé intestinale change-t-elle pendant la grossesse ?

Lorsqu’une mère porte un bébé dans son ventre, son corps déclenche une cascade de changements nécessaires pour favoriser la croissance et la naissance de son bébé.

Par exemple, le corps subit une modification de l’immunité, nécessaire pour héberger le bébé dans l’utérus, une augmentation hormonale qui lui permettra de grandir, et un ralentissement des fonctions métaboliques pour extraire le maximum de nutriments des aliments ingérés.

Ces changements modifient la composition et la fonction de la santé intestinale de la mère, qui continuent de fluctuer tout au long de la grossesse.

Certaines études montrent que le microbiote d’une femme enceinte en début de grossesse reste similaire à celui d’une femme qui ne serait pas enceinte. Au fur et à mesure de la grossesse, la part des communautés microbiennes issues des fluctuations inflammatoires augmente chez environ 70 % des femmes.

Les espèces microbiennes dont le nombre augmente de manière significative sont les bifidobactéries, les protéobactéries et d’autres espèces productrices d’acide lactique.

Pendant la grossesse, la santé intestinale de la mère devient encore plus importante, car elle influencera étroitement celle de son bébé lors des étapes les plus importantes de son développement.

Quel est l’impact de votre santé intestinale sur votre bébé ?

Des recherches ont montré l’importance de la santé intestinale des mères sur la santé du bébé au cours la grossesse. Le microbiote intestinal de la mère pendant la grossesse, et plus particulièrement au cours du dernier trimestre, sera transmis au bébé à différents stades, pendant et après la naissance. La première grande exposition et colonisation du microbiote du nourrison dès la naissance. Les enfants nés par voie vaginale sont exposés au microbiote vaginal de la mère, qui se déplace immédiatement vers le tractus gastro-intestinal et s’y installe.

La deuxième grande exposition au microbiote intestinal maternel a lieu lors de l’allaitement. De nombreuses études ont montré que l’allaitement maternel est un facteur important dans l’établissement du microbiote intestinal du nourrisson : Il s’agit également d’une source d’avantages pour la santé du nourrisson à court et à long terme, principalement liés au développement du système immunitaire. Par exemple, à court terme, une diminution du risque d’infections, de diarrhée, de diabète de type 1 a été constatée.

À long terme, elle a contribué à protéger le bébé contre le diabète de type 2, les maladies inflammatoires de l’intestin et l’obésité. Il a également été démontré qu’un bébé avec une santé intestinale optimale, aura un système immunitaire plus fort et sera moins exposé à des risques d’allergies, d’eczémas et d’inflammations.

Comment connaître la santé de votre intestin ?

Pour cela, votre médecin ou vous-même pouvez prendre rendez-vous dans un laboratoire où l’on prélèvera un échantillon de vos selles. En général, l’analyse portera sur les populations de bactéries vivant dans votre intestin. En isolant l’ADN microbien des micro-organismes présents dans les selles, l’espèce de bactéries dominante sera établie et l’analyse portera sur l’équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries.

En cas de dysbiose intestinale, c’est-à-dire lorsque les bactéries intestinales ne sont pas équilibrées, la priorité est de consulter un professionnel de la santé qui pourra vous guider dans les étapes suivantes, en particulier pendant une période importante comme la grossesse.

Comment améliorer votre santé intestinale pendant la grossesse ?

Par l’alimentation

Tout au long de la grossesse, les besoins nutritionnels de votre corps vont fluctuer et augmenter avec l’âge de la gestation. Une alimentation saine permettra à l’organisme de disposer des nutriments nécessaires à la croissance d’un bébé en bonne santé.

Par conséquent, il n’a jamais été aussi important de maintenir un régime alimentaire et de suivre les recommandations de votre médecin. Il est important de réduire les aliments transformés, riches en sucre et en graisses, qui suppriment les « bonnes » bactéries ou augmentent les « mauvaises » bactéries.

La consommation d’une variété de fruits et de légumes et d’une plus grande quantité de fibres alimentera l’intestin en bactéries saines.

Restez active

Rester active tout au long de la grossesse est important pour vous et votre bébé.

De nombreuses études ont montré que l’exercice diversifie les communautés microbiennes et augmente le nombre de bactéries bénéfiques dans votre intestin.

Il est intéressant de noter que, différentes intensités d’exercice ont été associées à une croissance spécifique des bactéries bénéfiques, ayant un impact positif sur la santé intestinale.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande aux femmes enceintes et aux femmes en post-partum de faire au moins 150 minutes d’exercices physiques d’intensité modérée par semaine.

Grâce aux probiotiques et aux prébiotiques      

Les probiotiques sont des bactéries vivantes que l’on trouve dans certains aliments et compléments alimentaires et qui nourrissent l’intestin de bonnes bactéries. Les prébiotiques sont des ingrédients alimentaires que notre corps ne peut pas digérer, et ils favorisent la croissance de bactéries saines qui vont les décomposer. Les prébiotiques se trouvent dans des compléments ou même dans certains fruits, légumes et céréales complètes.

Bien que de nombreuses études aient montré que l’utilisation de probiotiques et de prébiotiques pendant la grossesse est sans danger. Toutefois, pour toute administration et prise de probiotiques et prébiotiques, nous vous recommandons de contacter votre médecin.


REFERENCES:

The Correlation between Pregnancy and the Gut

What you eat while pregnant may affect your baby’s gut microbiota and growth
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5648614/
Gut Health for Pregnancy and Beyond – Gut Performance
Gut bacteria and pregnancy
The Role of Mom’s Microbes During Pregnancy
Why is it important to analyze gut microbiota in pregnancy? – Bioscience Institute
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/cei.13331
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8069164/
Gut and Microbiome Health Tests – The Facts | Probiotics Learning Lab
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6267579/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5357536/
Interplay Between Exercise and Gut Microbiome in the Context of Human Health and Performance
Probiotics and Prebiotics: What’s the Difference?